Ape Escape, un sérieux concurrent à Mario !

J’ai commencé Ape Escape peu de temps après sa sortie sur ma bonne vieille PS1 pucée. Console à l’envers, gros dictionnaire posé dessus, elle est prête pour démarrer cet étrange jeu qui nous oblige à utiliser une dualshock 🙂 D’ailleurs les joysticks qui caractérisent cette nouvelle manette vont devenir nos meilleurs amis pour venir à bout de l’affreuse bande de singe qui veut conquérir le monde 🙂

Un grand studio

Commençons par souligner que l’équipe derrière le jeu n’est pas n’importe qui. SIE Japan Studio est derrière des titres comme ICO/Shadow of the Colossus, Demon’s Souls/Bloodborne, ou plus récemment Astro Bot. Des jeux acclamés par la presse et les joueurs pour leur qualité et leur innovation. Et Japan Studio innove déjà en 1999 en imaginant un gameplay autour de la nouvelle manette de la PlayStation : la DualShock sortie deux ans plus tôt.

ape escape

qui innove !

Le joystick gauche nous servira à déplacer Spike dans ce monde tout en 3D, tandis que le joystick droit nous permettra d’utiliser les outils imaginés par le professor. Ils serviront à capturer les dangereux singes qui menacent l’espèce humaine.
Alors si dans le fond c’est très bien pensé, dans la forme, le gameplay de Ape Escape est plutôt difficile à prendre en main, ce qui a dû décourager pas mal de gamin à l’époque 🙂 La première particularité vient du fait que le sens de l’attaque portée dépendra du sens dans lequel on incline le joystick. Par exemple pour mettre un coup d’épée derrière moi, il faudra incliner le joystick vers l’arrière. Ça paraît rien comme ça, mais manette en main c’est pas la même 🙂 Et la seconde tare pour moi vient du gameplay sous l’eau. Tellement compliqué et peu logique, que je pourrais même pas vous l’expliquer alors que j’ai fini le jeu cet après-midi 🙂

L’innovation vient également des différentes capacités des ennemis. Si au début les singes sont assez benêts et très simple à capturer, ils gagnent en IA et en compétences. Certains vous verront arriver de loin, et d’autres utiliseront des armes de plus en plus puissantes, nous obligeant à adapter notre façon de jouer en fonction des ennemis. Tiens, ça fait un peu penser aux Souls, non ?

ape escape

et qui me les brise

A côté de ça, le jeu est plutôt classique et avec un héros qui va sauver le monde du grand méchant. Une petite team qui vous aide en fabriquant différentes armes, et votre meilleur ami est manipulé par le grand chef des singes. D’ailleurs, on les capture jusqu’à l’affrontement final, qui n’est pas final. C’est bien un truc qui m’énerve dans les jeux-vidéos : tu bats le boss final, tu vois le générique, et on te dis en fait non va falloir retourner dans tous les niveaux pour chopper tous les singes pour pouvoir battre définitivement le grand méchant. Fait iech. Du coup je me suis arrêté là, en ayant fini le jeu mais pas totalement.

Pour l’anecdote, en 1999 quand j’ai découvert le jeu, j’ai abandonné car il était trop dur pour moi, et je me souvenais très bien du dernier paysage que j’avais vu. Je l’ai cherché pendant toute ma nouvelle partie de 2020, croyant même avoir un souvenir biaisé tant je ne le retrouvais pas. Et je ne l’ai retrouvé qu’à la fin de ma partie car il s’agissait en fait de la dernière partie du dernier niveau du jeu. Bordel, si j’avais poussé un peu plus à l’époque, 1h plus tard Ape Escape était terminé 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrire un commentaire
Votre nom