Il vient de tomber ! Le platine du troisième épisode de la géniale compilation N’Sane Trilogy est enfin là, et clôture environ 70h de dur labeur de chasse aux gemmes et platines. L’aventure aura été bien plus simple que les autres (et pourtant celui du deux n’était pas bien compliqué), mais ce n’est pas forcément le moins bon des trois pour moi. Au programme, la même recette que ses grands frères, mais plus original que Cortex Strikes Back !

J’ai attaqué Warped en étant un peu sceptique. Pour ceux qui ne se rappellent pas pourquoi, je vous renvoi vers le test de Cortex Strikes Back, le deuxième épisode de la trilogie. Mais dès les premiers niveaux, la magie opère plutôt bien car au final c’est l’épisode dont je me souviens le plus, et l’effet madeleine de Proust est immédiat. Le jeu nous emmène successivement dans un château avec des chevaliers et des magiciens, sous l’eau aux commandes d’un sous-marin, à dos de tigre pour parcourir la muraille de chine, et sur l’océan à bord d’un jet-ski, rien que ça ! Autant de niveau que de gameplay différent, et si on compare aux courses à dos d’ours et aux niveaux les jet-pack de Cortex Strikes Back qui étaient pleines d’approximations, on peut dire que les nouvelles mécaniques de jeu de Warped sont biens maîtrisées. Dernière nouveauté qui arrive un peu plus tard, la course de moto, mais que je trouve un peu moins intéressante car moins aboutie à mon goût. On retrouve également dans cet épisode les niveaux secrets qui se débloquent en réalisant une action un peu improbable, comme par exemple foncer à moto dans un panneau de signalisation 🙂 et permettant d’obtenir des gemmes jusqu’alors inaccessibles. Le seul vrai défaut de cet ultime opus, comme le deuxième, est son extrême facilité, et ce, même dans la conquête du platine.

Comme d’habitude, le vrai défi pour le trophée platine du jeu est d’obtenir toutes les gemmes (45) et toutes les reliques or (31). C’est un peu plus que dans le 2 mais ça reste raisonnable. Le truc le plus dur du jeu est de se rendre compte qu’il y a une plateforme en plein milieu du hub qui permet d’accéder à 5 nouveaux niveaux, et de trouver les deux accès secrets dont je vous parlais plus tôt. Sinon, c’est d’une facilité déconcertante. Toutes les gemmes s’obtiennent facilement, avec aucun passage qui fait suer, et il y a peut-être une ou deux reliques or qui m’ont donné du fil à retordre mais pas plus, sachant que cette fois, à part pour ces deux reliques j’ai fait l’intégralité du jeu avec mon gamin de deux ans collé à mes basques. Le Graal fut mien en une petite vingtaine d’heure de jeu, comme pour le 2, ce qui porte à 70h le temps passé sur la très bonne N’Sane Trilogy. Mais dans un changement de PS4 j’ai perdu le screenshot de mon platine, suis un peu deg 🙂

Vous l’aurez compris, Warped est un épisode est de très bonne facture tout en réussissant à être plus original que Cortex Strikes Back. Mais ce n’en fait pas pour autant le meilleur épisode qui restera pour moi la première expérience que nous a proposé Naughty Dog en 1997. Le 1 fabuleux, le 2 est très bon, le 3 le surpasse, et la N’Sane Trilogy devient un indispensable de la 8ème génération de console, pour les petits comme pour les grands. L’heure est maintenant à la réflexion : est-ce que la trilogie Spyro est aussi bonne… ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrire un commentaire
Votre nom