Après avoir passé quelques heures sur le moyen remake de Rondo of Blood et environ 15h sur le génial Symphony of the Night, il me fallait absolument tester le titre original sur PC Engine.
Mais la PC Engine coûte cher, et Rondo of Blood original aussi !

Quoi ? On me dit dans l’oreillette que j’ai déjà dit qu’il était disponible sur la compilation PSP qui s’appelle Castlevania X Chronicles !

Hihihi, et oui, elle est disponible dans nos contrées, et surtout en français !
Allez, la PSP était toujours dans les parages, je la démarre pendant que je cherche sur le web (oui, le temps qu’elle démarre… :)) comment débloquer l’épisode original contenu dans le remake et quelques minutes plus tard je peux enfin m’y essayer !


Contrairement à SotN, c’est la claque instantanée !
Pas besoin d’y revenir quelques temps plus tard pour l’apprécier, j’accroche directement à la direction artistique que je trouve fabuleuse avec un style manga très coloré totalement assumé et un Richter qui ressemble beaucoup et presque caricaturalement à notre cher Ryu de Street Fighter 2 !

On retombe donc dans la pure plateforme à l’ancienne, et rigide comme les premiers Castlevania, chose qui lui sera d’ailleurs reproché (au même titre que son côté manga) en sachant qu’il est sorti après Super Castlevania 4 qui a donné naissance à un gameplay plus poussé et agréable.

On est aussi loin du metroidvania que peut être SotN, mais très honnêtement, cela ne m’a pas du tout gâché le plaisir de jeu, grâce, comme je l’ai déjà dit, à une super DA, et des niveaux originaux comme le bateau fantôme.

Toujours grâce à la DA, j’ai préféré la fin de cet épisode, encore une fois très coloré, ou Richter se tient devant le château de Dracula, et qui ressemble fortement à la mauvaise fin de son petit frère, comme vous pouvez le voir sur cette comparaison.

Comment ne pas préféré la direction artistique de Rondo of Blood, l’original !

Pour conclure cette série d’article sur deux piliers de la saga Castlevania, je vous recommande chaudement cette compilation PSP, même si l’univers un peu glauque et sombre ne vous attire pas particulièrement, car ce seul jeu contient quand même une partie de l’histoire du jeux-vidéo, en français, et pour que dalle si on compare le prix des deux jeux originaux sur leur support de sortie. Clairement un must have de la PSP, si ce n’est le meilleur jeu de sa ludothèque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrire un commentaire
Votre nom

Entrez Captcha ici : *

Reload Image